Mincir ? 5 régimes à la loupe

Chaque année, à cette période,  la ronde des régimes, plus ou moins efficaces et sensés, tente de nous affamer.
1,2,3 … 10 kilos à perdre, voici 5 régimes dans l’air du temps, mais attention au retour de manivelle !

regime-minceur-Les Boomeuses

On le sait, pas facile à la cinquantaine de garder son poids « d’avant » voire de maigrir. Et quand bien même, comme le disent aimablement les divers experts «  la silhouette change ». La faute à la ménopause, encore et toujours elle ! Quoiqu’il en soit, si vous avez envie de vous affiner pour enfiler cette jolie petite robe d’été qui vous allait si bien l’année dernière, ne faîtes pas n’importe quoi !
Les risques de reprendre du poids après un régime sont de 95% ! L’organisme ne tolère pas bien la restriction calorique et nous fait payer cher ce déficit par des adaptations qui nous font regrossir  rapidement.  Pour éviter l’effet yoyo qui a tendance avec le temps, à s’accrocher au chiffre le plus haut de la balance, il est primordial d’adopter des habitudes de vie saines sur le long terme : avoir une alimentation variée et équilibrée et pratiquer une activité physique, comme la marche ou le vélo, de façon soutenue à raison d’au moins une heure trois fois par semaine.

 

Le Paléo Régime

Son  principe est simple : se rapprocher le plus possible de l’alimentation de nos ancêtres en sélectionnant certains aliments et en supprimant d’autres. Ainsi, le Paléo Régime nous incite à manger ce que les premiers humains mangeaient de façon naturelle en privilégiant les aliments crus et en supprimant les produits laitiers et les céréales. Faible en glucides, le Paléo Régime favorise toutes les viandes maigres, volailles, poissons, œufs, les fruits et légumes pauvres en amidon et toutes les noix et les graines. Pas besoin de compter les calories ! Le principe est de cesser de manger dès qu’on est rassasiée.

La promesse du Paléo Régime : brûler plus de calories grâce à l’effet thermique supérieur des protéines par rapport aux glucides et lipides.
Les inconvénients du Paléo Régime : tous les organismes ne supportent pas le cru en abondance et l’excès de protéines peut avoir des incidences sur la fonction rénale.

 

Le Régime Dash

Riche en fruits et légumes, le Régime Dash (Dietary Approaches to Stop Hypertension) préconise également des produits laitiers pauvres en matières grasses, des fibres alimentaires et des fruits secs. Le principe est d’adopter un nouveau mode nutrionnel donc de le faire en douceur et sur le long cours afin de vraiment l’intégrer à son mode de vie sans risque de reprendre les kilos perdus.

La promesse du Régime Dash : 2 kilos en moins le premier mois. Six mois pour atteindre son poids de forme.
Les inconvénients du Régime Dash : il faut apprendre à gérer ses portions pour chaque groupe d’aliments, ce qui peut sembler fastidieux.

 Regime minceur-Les Boomeuses

Le Régime Yaourts

Le yaourt contient principalement du « lactobacillus bulgaricus » et du « streptococcus thermophilus ». Ce sont des bactéries qui agissent pour renforcer le système immunitaire en arrêtent la prolifération des germes dans le corps, et aident à perdre rapidement les kilos en trop en en régulant l’équilibre intestinal. De plus, les yaourts sont un bon apport en protéines maigres, en phosphore, en iode,  en  potassium, en  zinc, en magnésium, en vitamines A et B, en acide pantothénique et en acide folique. Le principe du régime yaourts est d’en manger 5 à 8  par jour, durant une période de 8 jours sans les dépasser. On peut le refaire tous les 1 à 2 mois au maximum. On peut associer les yaourts avec un peu de fruits tel que la pomme, le pamplemousse ou encore les fraises au petit déjeuner, du riz et des poissons au déjeuner et une soupe au diner.

La promesse du Régime Yaourts : une perte de 5 kilos en 3 à 5 jours.
Les inconvénients du Régime Yaourts : carences et effet yoyo.

Regime-yaourt-Les-Boomeuses

Le Régime IG

L’Index Glycémique (IG) permet de comparer des portions d’aliments qui renferment le même poids de glucide en fonction de leur capacité à élever le taux de sucre dans le sang (glycémie). Il indique à quelle vitesse le glucose d’un aliment se retrouve dans le sang. Le corps est fait pour consommer des glucides à IG bas, c’est à dire, qui élèvent modérément le sucre sanguin. Plus un aliment a un IG élevé, plus il fait monter la glycémie et plus de l’insuline sera libérée. A plus ou moins long terme, la consommation d’aliments qui ont un indice glycémique élevé peut conduire à une perte de sensibilité de l’insuline des cellules de l’organisme. Cette « résistance » à l’insuline se traduit par un trop plein de sucre dans le sang. A terme, elle peut provoquer l’obésité, l’hypertension et le diabète de type 2. En remplaçant les aliments à IG élevé par des aliments à IG bas, le régime IG permet de mincir sans frustration.

La promesse du Régime IG : perdre 200 à 300 g de graisse par semaine sans les reprendre.
Les inconvénients du Régime IG : une perte de poids assez lente qui peut en décourager certaines.

5-regimes-minceur-Les-Bomeuses

La chrononutrition

Davantage apparentée à une hygiène de vie qu’à un régime, la chrononutrition est basée sur le bon choix des aliments en bonne quantité et absorbés au bon moment afin de rééquilibrer le métabolisme. Fondée sur le fameux précepte : « Manger comme un roi le matin, un prince à midi et un mendiant le soir », elle privilégie les aliments gras et protéinés au petit-déjeuner, des protéines et des glucides lents au déjeuner, des aliments riches en glucides et des corps gras d’origine végétale au goûter et des aliments pauvrs en glucides et gras au dîner. Sans recommander aucun aliment en particulier, la chrononutrition privilégie l’heure du manger en fonction du mode de vie, des activités et de la morphologie de chacun.

La promesse de la Chrononutrition : un rééquilibrage de sa silhouette grâce à une réorganisation de son alimentation.
Les inconvénients de la Chrononutrition : un nouveau rythme alimentaire à prendre, pas évident pour tout le monde.

 

Découvrez notre shopping minceur  

Les Français et les régimes

En mars 2014, une enquête* a été lancée par PasseportSanté.net afin d’étudier les pratiques des Français en matière de régimes.

Quels sont les régimes les plus essayés par les Français ?

Parmi les régimes plébiscités pour essayer de perdre du poids, voici ce que nous révèle le sondage :

  • 21% des répondants ayant déjà fait un régime amaigrissant ont révélé avoir déjà essayé le régime Weight Watchers ;
  • 19% ont essayé de perdre du poids avec les substituts de repas ;
  • 17% ont déjà fait le régime Dukan ;
  • 10% on déjà testé le régime Montignac.

En revanche, certains régimes ont remporté beaucoup moins de succès dans la quête amaigrissante des Français :

  • 4% des sondés ayant déjà fait un régime ont déjà testé le régime Atkins ;
  • 4% également ont déjà essayé le régime Scarsdale ;
  • Seulement 1% des interrogés ont fait le régime Paléolithique.

 

Les Français ont-ils réussi à perdre du poids pendant leur régime ?

Selon les résultats de l’enquête :

  • 11% des répondants n’ont pas perdu de poids ;
  • 36% ont perdu moins de 5 kilos
  • 31% entre 5 et 10 kilos
  • 12% entre 10 et 15 kilos.
  • Et 10% ont perdu plus de 15 kilos.

Rappelons que, pour ne pas nuire à la santé, la perte de poids ne doit pas dépasser 1 kilo par semaine. Les résultats du sondage sont donc rassurants puisque pour 46% des sondés, le régime a duré entre un et six mois et pour 32%, plus de six mois. On constate que lorsque les Français entament un régime, ils sont motivés pendant plusieurs mois, voire même plus d’un an !

La reprise de poids après un régime est-elle évitable ?

Alors que près de 90% des répondants ont perdu du poids après avoir effectué un régime, 66% avouent néanmoins avoir subi l’effet « yo-yo » après leur régime :

  • 31% des sondés ont repris moins de 5 kilos après un régime
  • 22% ont repris entre 5 et 10 kilos
  • 7% entre 10 et 15 kilos
  • Et 6% plus de 15 kilos.

* L’enquête a été menée en ligne auprès de 1600 personnes âgées de 25 à 80 ans afin d’étudier les pratiques nutritionnelles des Français.

 

Corine Allouch

 

Photos©Thierry Souccar éditions et Yoplait

Soyez le premier à poster un commentaire