Ménopause, les traitements alternatifs au THM

Bouffées de chaleur, fatigue, prise de poids… les effets désagréables (pour certaines) de la ménopause, on connaît !

Pour celles qui ne veulent ou ne peuvent pas prendre de THM (traitement hormonal), il existe des solutions alternatives à (re) découvrir.
Homéopathie, acupuncture, huiles essentielles, compléments alimentaires, jus et smoothies… vous avez le choix. Suivez le guide avec Les Boomeuses !

L’acupuncture

L’acupuncture est une alternative intéressante au THM pour lutter contre les déséquilibres hormonaux causés par un dysfonctionnement du foie et des reins. Selon la médecine traditionnelle chinoise, c’est ce dysfonctionnement qui serait responsable des troubles féminins. Utilisée depuis des siècles en Chine pour renforcer et rééquilibrer les énergies du foie et des reins, l’acupuncture agit contre les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil et de l’humeur. En général, il faut compter 1 à 2 séances par semaine pendant un mois pour faire diminuer les troubles. L’effet obtenu est durable pour les femmes sensibles à cette médecine, tout le monde n’étant pas réceptif à cette méthode.

menopause-complements-alimentaires_les-boomeuses_femme_50-ans

l’acupuncture, une alternative intéressante au THM

Les compléments alimentaires 

De nombreux compléments alimentaires aident à lutter contre les problèmes liés à la ménopause, notamment les bouffées de chaleur, l’irritabilité et la fatigue. Sympa le programme ! Pour garder un bon équilibre, il est important de garder un bon apport nutritionnel avec des compléments alimentaires. Parmi les différentes marques qui en proposent, j’ai testé Ménodyne, des laboratoires Yves Ponroy (un labo 100% made in France), dont j’ai aimé la composition, sans soja et sans hormone, uniquement composé d’actifs végetaux d’origine naturelle.
Ménodyne aide l’organisme à s’adapter aux modifications hormonales, en utilisant les propriétés des oméga 3, de l’huile de poissons et d’antioxydants (vitamine E, bêta-carotène, zinc) associés à l’huile de bourrache, la vitamine B9 et le fer. Au bout de 2 mois de cure, j’ai l’impression que ma fatigue s’est atténuée et que les bouffées de chaleur sont moins présentes. Pour savoir si je suis moins irascible, il faudrait demander à mon mari ! En tout cas, je suis partante pour une deuxième cure…
À faire en cure de 2 mois, à renouveler 2 à 3 fois par an.
Ménodyne, des laboratoires Yves Ponroy, 16,80 € (actuellement en promo à 11,80 € sur le site, la boîte de 30 capsules, ou 35,45 € (en promo, sinon 50,70 €) la boîte pour 3 mois de cure.

menodyne_complement-allimentaire_les-boomeuses_femme_50-ans

Les compléments alimentaires aident à lutter contre la fatigue liée à la ménopause

L’homéopathie

L’homéopathie permet de diminuer les bouffées de chaleur, la prise de poids ou les insomnies liées à la ménopause. Selon les problèmes spécifiques de chaque femme, les traitements proposés varient et il existe une multitude de médicaments homéopathiques pour lutter contre les bouffées de chaleur, en fonction des symptômes particuliers de chacunes… Parmi ces traitements, les plus usités sont Lachesis 9Ch (3 granules, 1 fois par jour) pour les bouffées de chaleur avec rougeur, Sanguinaria 4CH (3 granules, 1 fois par jour) pour des suées avec des rougeurs au visage, et Lilum Tigrum 9CH (3 granules, 1 fois par jour) pour des bouffées plutôt nocturnes.
Pour être parfaitement conseillée, le mieux est de consulter un gynécologue homéopathe.
A lire, L’homéopathie pour bien vivre sa ménopause, par Dr Evelyne Majer Julian, éditions Similia.

complements-alimentaire-homeopathie-femme-50-ans_les-boomeuses

L’homéopathie pour lutter contre les bouffées de chaleur

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent aussi aider à diminuer les symptômes de la ménopause. Aude Maillard, docteur en pharmacie, aromatologue et olfactothérapeuthe, a écrit en collaboration avec Aroma Zone, expert en huile essentielle, un guide pratique très complet pour connaître et utiliser les huiles essentielles en toute sécurité. On y trouve des fiches détaillées sur chaque plante, des conseils d’utilisation, des formules d’aromathérapies simples et faciles pour se soigner, et aussi des recettes de beauté 100% naturelles. Un chapitre est consacré aux huiles essentielles et à la ménopause, avec des formules pour lutter contre les bouffées de chaleur, l’insomnie, la perte de tonicité de la poitrine et la distension du ventre, les sécheresses vaginales et troubles de l’humeur.
Le grand guide de l’aromathérapie et des soins beauté naturels, Aroma Zone et Aude Maillard, éditions J’ai lu, 14,90 €.

aroma-zone_le-grand-guide-de-l-aromatherapie-menopause-les-boomeuses-femme-50-ans

Découvrir les huiles essentielles qui aident à lutter contre les effets de la ménopause

Les jus et smoothies

Sandra Ericson est psychologue clinicienne, psychothérapeute et passionnée de nutrition santé. Elle vient de publier un livre basé sur les dernières découvertes scientifiques concernant les bienfaits psy et santé des fruits et légumes. Elle décrit dans sa « bible » tous les jus et smoothies qui aident en cas de problèmes précis, kilos, cholestérol, libido, rhume, ostéoporose… Elle consacre un chapitre à la ménopause et aux jus à composer en utilisant des fruits et légumes qui contiennent notamment des phyto-oestrogènes (soja), une hormone naturelle qui en mimant l’activité hormonale, atténue particulièrement les bouffées de chaleur. De la quercetine, un antioxydant puissant qui prévient l’ostéoporose, (brocolis, cassis, myrtiles, oignon rouge…). Du sélenium, oligoélément puissant, actif contre le vieillissement, et des vitamines A, C (agrumes, salades, papaye, kiwi…) et E (basilic, cassis, mûre, pêche avec peau, groseilles…) qui potentialisent son action. Et du calcium protecteur des os (artichaut, figue, épinard, navet, persil…). Vite, un jus !
Ma bible des jus santé et bien-être, Sandra Ericson, Leduc.s Editions, 23 €

ma-bible-des-jus_sandra-ericson_les-boomeuses_menopauses_femme_50-ans

Les jus, avec leurs vitamines et oligo-élements aident aussi à passer le cap des effets de la ménopause

Arielle Granat 

Soyez le premier à poster un commentaire