Pourquoi les détails comptent …

Pourquoi les détails comptent …

Le sens du detail-Les boomeuses_magazine-femme-50 ans

Roland Barthes appelle ça « Le point noir ». Boris Cyrulnik, lui, classe les détails des gens qu’on croise en OUI et NON et fait remonter à l’enfance ce classement sensuel.  Je m’explique et vous allez voir c’est intéressant ( il y a dans cette phrase un mensonge) :

Quand on est enfant, on mémorise des détails qui vont nous interpeller, nous faire peur ou nous attirer et par la suite dans notre vie amoureuse ces détails vont faire qu’on ne pourra jamais tomber amoureuse (ça marche aussi au masculin) de quelqu’un qui a un détail NON… Pour Barthes c’est plus soudain : On est déjà dans une relation et d’un coup l’autre, en face, dit quelque chose (un mot seulement peut être), fait un geste ou on discerne chez lui une particularité qui fait qu’on va  être instantanément catapulté hors de la relation, c’est « Le point  noir ».

Par exemple, moi dans les détails NON,  je ne supporte pas le nez en trompette chez un homme ; j’aurais l’impression de me faire draguer par  Pierre Perret, tout comme j’ai NON dans la frange (toujours pour un homme).  En revanche dans les détails OUI, toujours pour ce qui me concerne, j’ai ce geste qu’ont parfois les hommes de ramener leurs cheveux en arrière avec la main, ou de se tenir, assis ( je ne parle pas de gym), un genou … J’ai NON pour celui qui se caresse le menton comme pour traquer un poil oublié, plusieurs fois, et qui y revient, y revient encore et on aurait envie de lui dire « Arrête t’as rien en fait ! »

Si je suis bien Cyrulnik, je pourrais tomber amoureuse d’un type positivement laid mais qui mettrait ses cheveux en arrière avec sa main … Je crois que OUI, en effet !

Ce qui est bien avec les détails OUI/NON c’est qu’on ne sait jamais quels sont les achoppements de l’autre en face : autant se tripoter les cheveux peut faire tomber un homme amoureux, autant un autre sera agacé.

Mais tout ça c’est pas juste pour rigoler, les relations aux autres sont faites de détails. Et puis, une frange, ça se coupe ou ça se laisse pousser, par contre le nez ….Et puis un être humain c’est un tout et puis ….

 

Dominique Mallié, blogueuse nous livre chaque mercredi sa vision de cinquantenaire sur des sujets qui la touchent, l'émeuvent ou la font s'interroger sous la forme de chroniques au ton décapant. Elle tenait le blog «chic, j’ai cinquante ans » sur l’Express Styles avant de rejoindre Les Boomeuses. Prof de lettres, elle organise régulièrement des lectures de textes qu'elle écrit dans sa ville d' Avignon. Passionnée d'art, elle court les expositions et nous fera également partager quelques-uns de ses coups de coeur pour les artistes.

©photo minussi

1 Commentaire

  • Répondre août 31, 2016

    matchingpoints

    Mais au début, ces détails peuvent nous toucher ! Par contre, lorsque la relation est en train de basculer, ce détail devient insupportable…

Laisser une réponse