Quand les plus de cinquante ans se mettent à la création…

Quand les plus de cinquante ans se mettent à la création…

Quand les plus de cinquante ans se mettent a la creations_les boomeuses

Est-ce le besoin d’enfin exprimer des ressentis, des peurs ou des joies, le besoin de s’adonner à une activité créative qu’on aura repoussé dans le temps par le trop plein d’obligations, le désir de faire enfin ce qu’on a toujours rêvé de faire, l’audace qui nait avec l’âge, tout cela mêlé ? Le fait est certain : les quinquas créent  tout en poursuivant leur vie professionnelle.

Celles qui se mettent à fabriquer des bijoux, se découvrent des trésors de patience pour assembler les perles, les rubans, se font un site tout doux pour montrer leurs créations, celles qui s’adonnent à la musique, la peinture, la sculpture, le dessin,  modestement dans leur coin ou dans des cours du soir.

Celles qui se mettent à écrire, font la démarche de s’inscrire dans des ateliers d’écriture, font de la déco, rafistolent, repeignent, redonnent vie à de vieux meubles, de vieux objets. Celles qui se mettent au tricot, à la photo, au théâtre.

Ne plus se contenter de rêver, mais faire enfin… Il y a dans ces passions qui se découvrent ou se révèlent,  une réalisation de soi que le temps a rendu possible. Quand on a vécu sa vie dans des obligations d’horaires de travail, des charges d’enfants, on se retrouve, passé la cinquantaine dans une vacance de temps, relative certes, qu’il nous appartient enfin de nous approprier librement. Peut-être davantage dans la conscience du temps.  Combien songent alors à ouvrir un blog pour partager leur quotidien, parler d’elles, s’exposer pour se re-trouver ou se trouver ?

 Créer c’est aussi construire, continuer à se construire, développer sa personnalité. C’est se donner la possibilité de maintenir un équilibre de vie, ou le solliciter …

Sophocle écrivit Oedipe à 80 ans, Verdi, Othello à 75 ans.

Ces démarches créatives sont le fruit d’une imagination active, d’une sensibilité esthétique qui perdure ou nait, d’une curiosité intellectuelle. Loin d’un vécu routinier, on se met à vouloir fuir les comportements traditionnels et conformistes. Oui, la créativité qui se découvre à notre âge est motivée par la curiosité, la multiplicité des intérêts, l’aptitude à se laisser surprendre et à surprendre, c’est une source inépuisable d’engagement vital et le signe d’une aptitude au plaisir toujours renouvelée…. vous nous racontez ce que vous créez ?

 

Dominique Mallié, blogueuse nous livre chaque mercredi sa vision de cinquantenaire sur des sujets qui la touchent, l'émeuvent ou la font s'interroger sous la forme de chroniques au ton décapant. Elle tenait le blog «chic, j’ai cinquante ans » sur l’Express Styles avant de rejoindre Les Boomeuses. Prof de lettres, elle organise régulièrement des lectures de textes qu'elle écrit dans sa ville d' Avignon. Passionnée d'art, elle court les expositions et nous fera également partager quelques-uns de ses coups de coeur pour les artistes.

Lire aussi : Un été mode avec nos idées Do It Yourself 

 

Photos We are Knitters

 

6 Comments

  • Répondre juin 15, 2016

    KTI

    J’ai repris des cours à la fac, j’étais heureuse comme une ado… que dis-je, PLUS heureuse qu’une ado, en achetant mes nouveaux cahiers. Et toute l’année, je travaille avec passion mes devoirs et mes leçons 🙂

  • j’ai l’intention de m’inscrire à un atelier d’écrire et je dessine en « cachette ».
    mais l’intention ne suffit pas, on le sait bien…..
    bisous belle dame

    • oui des actes Florence, mais vous faites déjà beaucoup de choses … c’est difficile de persévérer en effet …. vous nous raconterez la suite !:)

  • Répondre juin 15, 2016

    Corinne B.

    J’ai appris à tricoter à 8 ans grâce à ma grand-mère, et j’ai tricoté jusqu’à environ 19 ans….
    Après comme vous le dites si bien dans votre article, les choses étant…. Nous avons moins le temps de faire ce qui nous plait mais……….
    Il y a environ 1 an c’est-à-dire 30 ans après avoir arrêté….. quelquechose de personnel dans ma vie m’a fait reprendre le tricot……. En fait une vraie passion que j’avais abandonné…… une vraie détente….. et j’ai donc repris le tricot mais pas n’importe lequel……. Uniquement La Layette…… et si vous saviez le bien que cela me procure……. Chaque fois que je crée un nouvel ouvrage pour un petit bébé…. Cela me remplit d’un Bonheur intense…………….. Quel plaisir de partir d’une simple pelote de laine et de faire un petit vêtement quel qu’il soit pour ces petits bout’choux….. <3 <3 <3

    • oui Corinne, et d’ailleurs vos créations sont en vente sur  » little market » il me semble, donnez nous le nom de la marque que vous avez créée qu’on aille jeter un oeil.. Nous sommes beaucoup à avoir des petits enfants !

Laisser une réponse