Des lectures pour l’été !

Des lectures pour l’été !

Nos livres de l ete-Les BOomeuses

Comme je vais prendre quelques vacances cet été, comme vous, même sans départ, même en restant à la maison, en allant à la piscine, à la mer, j’ai pensé qu’il vous plairait d’avoir quelques conseils de lectures pour remplir les après- midi où nos corps exténués de chaleur se reposeront sur des draps en lin, tandis que le silence aura envahi l’espace et que seuls se donneront à entendre les bruissements des insectes ayant réussi à survivre….

Petit tri non exhaustif bien sûr dans l’actualité du moment ou un peu plus ancienne…

Eliette Abécassis publie ces jours ci «Deux pièces » …. Mi documentaire, mi court roman, l’action se situe à la fin de la deuxième guerre mondiale. Gaby, jeune fille « toute frêle, à la peau diaphane » assiste au défilé du couturier Louis Réard et découvre le bikini. Un jeune homme l’interpelle : Antoine, son grand amour qu’elle n’a plus revu depuis l’exode. Il a participé à la conception du premier maillot deux pièces. Entre légèreté et sérieux, dans une fiction aux couleurs pâles, Eliette Abécassis explore les non-dits qui ont plané sur la Libération de la France, et …. Celle de la femme. (Editions Incipit)

Les Boomeuses_Eliette Abecassis

Annie Ernaux avec «Mémoire de fille» revient sur son histoire et nous donne à nouveau à lire un moment particulier de son existence, qu’elle dissèque, dont elle analyse les soubresauts, les conséquences, à partir duquel elle tire les fils entre hier et aujourd’hui. «J’ai voulu l’oublier cette fille. L’oublier vraiment, c’est-à-dire ne plus avoir envie d’écrire sur elle. Ne plus penser que je dois écrire sur elle, son désir, sa folie, son idiotie et son orgueil, sa faim et son sang tari. Je n’y suis jamais parvenue». Quelle fille a-t-elle été Annie Ernaux ? (Collection Blanche, Gallimard)

« Les quatre saisons de l’été » de Grégoire Delacourt a été publié l’année dernière, mais sort là en livre de poche… Eté 1999 dont certains prétendent qu’il est le dernier avant la fin du monde. Sur les longues plages du Touquet, les enfants crient parce que la mer est froide, les mères somnolent au soleil. Partout, dans les dunes, les bars, les digues, des histoires d’amour qui éclosent, enivrent et griffent. Quatre couples, à l’âge des quatre saisons de la vie, se rencontrent, se croisent et s’influencent sans le savoir. Ils sont toutes nos histoires d’amour. (Jean-Claude Lattés)

gregoire delacourt_lectures dete-Les Boomeuses

« En attendant Bojangles » d’Olivier Bourdeaut est sorti il y a quelques mois déjà mais je ne résiste pas au plaisir de vous le recommander… Un couple, un amour vertigineux, magique, perpétuel. Chez eux il n’y a place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. La mère donne le ton, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. De ce tourbillon de poésie et de chimères surgira l’inéluctable que ni le père, ni le fils ne pourront éviter. (Editions Finitude)

EN attendant Boja,ngles_lectures d ete _les Boomeuses

Didier Van Cauwelaert nous offre « On dirait nous» : «  Deux jeunes amoureux en détresse. Un vieux couple irrésistible qui envahit leur vie et réalise leurs rêves… » Mais qu’attendent-ils en échange ? L’auteur nous entraine dans une formidable histoire de renaissance mutuelle.  (Albin Michel)

« Mariage en douce » de Ariane Chemin se situe entre le biographie et la fiction . 16 octobre 1963, Sarrola, un village à flanc de montages au -dessus de la route d’Ajaccio. Dans la douceur de l’automne, alors que les villageois font les vendanges, un maire célèbre, dans le plus grand secret, le mariage de l’écrivain Romain Gary et de Jean Seberg. Elle a 24 ans, lui 49. Ils viennent d’avoir un enfant mais personne ne le sait. ….Ariane Chemin est grand reporter au Monde.

Claire Castillon avec « Les Messieurs » nous conduit au plus près d’héroïnes dont le point commun est d’être de jeunes femmes amoureuses d’hommes plus âgés, voire bien plus âgés. Intrigantes, ingénues, naïves, elles jouent avec ces «  Messieurs » , véritables cibles d’une lourdeur pathétique ou d’une franche veulerie. Sur le thème classique du barbon et de la jeune fille, l’auteur nous conduit dans des contes cruels où se dévoilent les ressorts du désir masculin et les attentes déçues de celles qui l’ont provoqué. (Editions de l’Olivier)

David Foenkinos avec « Le mystère Henri Pick » nous propose une intrigue pour le moins originale : en Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses. …Aurait-il eu une vie secrète ? (Collection Blanche, Gallimard)

les boomeuses

BONNE LECTURE !

 

Dominique Mallié, blogueuse nous livre chaque mercredi sa vision de cinquantenaire sur des sujets qui la touchent, l'émeuvent ou la font s'interroger sous la forme de chroniques au ton décapant. Elle tenait le blog «chic, j’ai cinquante ans » sur l’Express Styles avant de rejoindre Les Boomeuses. Prof de lettres, elle organise régulièrement des lectures de textes qu'elle écrit dans sa ville d' Avignon. Passionnée d'art, elle court les expositions et nous fera également partager quelques-uns de ses coups de coeur pour les artistes.

 

5 Comments

  • Répondre juillet 25, 2016

    Carles Pierre

    Merci Dominique pour ces conseils éclairés et pertinents

  • Répondre juin 22, 2016

    anna bartoli

    super ces conseils ! je vais faire le plein pour la plage ! merci beaucoup Dominique

  • Répondre juin 18, 2016

    sylvie

    Voilà des conseils de lecture intéressants et largement au dessus, dans le contenu et la rédaction, de ce que l’on peut trouver dans des magazines féminins habituellement en cette période. Merci Dominique et bravo les Boomeuses de faire appel à des journalistes aussi talentueuses !
    un bon we à tous ( J’ai aussi lu  » Celle que vous croyez » de Camille Laurens, qui m’a plu)

    • Répondre juin 19, 2016

      Les Boomeuses

      Merci Sylvie pour ce gentil commentaire et merci à toutes les journalistes et chroniqueuses qui écrivent avec talent pour Les Boomeuses.

  • Répondre juin 17, 2016

    matchingpoints

    « En attendant Bojangles » d’Olivier Bourdeaut semble faire l’unanimité !

Laisser une réponse