Islande : terre de feu et de glace

 

Destination où la nature est reine, l’Islande ne cesse de susciter l’intérêt des voyageurs du monde entier. L’on s’y rend en effet beaucoup plus pour ses décors sauvages que pour ses villes, sans oublier que la population y a toujours su cohabiter en harmonie avec la nature qui l’entoure.

En Islande, la nature souffle le chaud et le froid

Le pays abrite plusieurs centaines de volcans dont certains comptent parmi les plus actifs de la planète pour ne citer que le Baugur qui continue de faire jaillir sa lave à plus de 100m de haut, ou encore le Baröarbunga qui s’est réveillé il y a bientôt un an (août 2014).

 Selon les statistiques, une éruption s’est produite en Islande tous les 2 ans depuis 100 ans

 

De plus on y recense tous les types de volcans : explosif, sous-glaciaire, effusif, linéaire, en cône… Ajoutez à cela de nombreuses sources chaudes qui font le plus grand bonheur des amateurs de détente et de bien-être.

Ce n’est également pas sans raison que les premiers Vikings qui ont découvert l’île l’aient surnommée « la terre de glace » puisque le pays abrite de nombreux glaciers sur une grande partie de son territoire. Il est certes tentant de partir à leur découverte, mais une telle aventure peut cependant s’avérer dangereuse étant donné que la nature peut vite changer d’humeur en Islande. Il est donc préférable d’approcher une agence spécialisée du voyage d’aventure en Islande, ces derniers connaissant beaucoup mieux le pays et proposant diverses façons de découvrir les glaciers islandais (à pied, en motoneige, en voiture…).

 

blue lagoon Islande les boomeuses
Baignade dans le lue laggoon

Geysers et cascades à profusion

Les geysers font également la renommée du pays, la vallée d’Haukadalur étant l’endroit le plus connu du pays pour les observer. C’est ici que se trouvent le geyser le plus populaire et le plus impressionnant du pays : le Strokkur qui expulse sa colonne d’eau à lus de 8m de haut.

Le nom geyser tire d’ailleurs son origine d’Islande 

 

Les chutes d’eau sont également nombreuses en Islande, des torrents formés les glaciers qui fondent en période chaude. Des chutes aux noms évocateurs comme la célèbre « chute des dieux » Goðafoss, la « chute d‘or » Gullfoss, ou encore Glymur, la plus haute chute d’eau d’Islande. Sans bien sûr oublier celles qui n’ont toujours pas trouvé de nom.

 

L’Islande en pratique

A voir et à faire

Le célèbre circuit du Cercle d’or qui vous emmène à la découverte d’un rift géologique, de ruines archéologiques, de sources chaudes, de geysers, de cascades…
Les maisons colorées de Reykjavik, sa cathédrale Hallgrímskirkja et la piscine naturelle de Blue Lagoon.
Observer les baleines à Husavik (comptez sur la chance avant tout).
Descendre dans la chambre d’un volcan éteint, celui de Thrihnukagigur.
Plonger au cœur des paysages du Landmannalaugar.
S’offrir une croisière sur le lac glaciaire de Jökulsárlón

Y aller

L’aéroport de Keflavík est le principal aéroport international du pays mais quelques vols internationaux en provenance de Copenhague arrivent à l’aéroport d’Akureyri.
Sinon l’Islande est aussi accessible par la mer, notamment à partir du Danemark.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *