Cuba …. l’Oriente… hors des circuits traditionnels

Cuba …. l’Oriente… hors des circuits traditionnels.

Si vous restez pour un long séjour ou un deuxième voyage à Cuba je vous propose de découvrir « l’Oriente », une région très différente du reste du pays,  avec une incursion dans les provinces d’Holguin et de Guantanamo.


La province d’Holguin

« La terre la plus belle que l’oeil humain n’a jamais pu caresser »  aurait dit Christophe Colomb en accostant dans la province d’Holguin. 

C’est une région de contradictions entre un environnement dégradé par l’extraction du nickel et la douceur des forêts de pins, l’authenticité cubaine d’une petite ville comme Gibara et les complexes hôteliers de Gardalavaca. Y compris sur le plan politique puisqu’elle a vu naitre deux personnages historiques Fulgencio Batista et Fidel Castro. C’est aussi la province qui recèle le plus grand nombre de sites archéologiques. 

CUba-ORIENTE

Les rues de Horguin

Holguin est la quatrième ville cubaine. Elle est bien moins touristique que les autres villes historiques, elle est pourtant pleine de charme.
Au centre de la ville le « Parque Calixto Garcia », c’est ici que se déroulent les événements importants de la cité notamment les « Romerias de Mayo » (début mai). Défilés de chars, théâtre de rue, écoles de danses, musique et concerts par des artistes cubains et étrangers.

 

cuba-

Un grand pèlerinage religieux a lieu le 3 mai. Les fidèles montent les 465 marches qui mènent au sommet de la « loma de la cruz ». La colline qui domine la ville d’où l’on a un panorama exceptionnel. On allume des bougies et dépose des offrandes au pied de la croix, les amoureux font des voeux, on prie un peu et on fait la fête toute la nuit.

cuba-oriente

Sommet de la « loma de la cruz 

En redescendant, il fait bon flâner dans la « Calle Maceo ». C’est la plus belle. On peut y admirer l’architecture de ses maisons coloniales qui témoignent du riche passé du XIX ème siècle.
Holguin est à trente km des plages avec en arrière plan « La Silla de Gibara », une montagne en forme de selle de cheval. Le littoral sauvage s’étend entre les stations balnéaires de Gibara et Gardalavaca.

 

Cuba-Oriente

Arrivée sur Gibara

La province de Gibara

Petite ville prospère au siècle dernier, grâce à son port pour exporter le sucre, elle est un peu tomber dans l’oubli à la disparition de sa liaison ferroviaire. Elle fut pratiquement rayée de la carte par l’ouragan Ike en 2008. Le centre historique est en rénovation, le gouvernement investissant dans la restauration des édifices à l’architecture intéressante. Il faut se promener dans les rues. Si l’aménagement urbain reste modeste, ici tout est authentique et vous permet de découvrir un artisanat local, visiter une fabrique de cigares, le musée d’histoire naturel, de s’étonner à la vue, sur la place Calixto Garcia d’arbres curieux … des chênes africains. Mais l’endroit le plus mythique c’est le « Cine Juba ». Ici le cinema c’est une passion. Tout les ans a lieu le « Festival International del Cine Povre » le festival des films à petit budget. Ce festival a lieu en avril et dure 7 jours. Il a été initié par le réalisateur cubain Humberto Solas. Les films présentés viennent du monde entier.

cuba-oriente

Festival International del Cine Povre

Cuba-Oriente

Gibara et Guardalavaca proposent les meilleurs hébergements de la province allant des casas populares aux hôtels luxueux, ainsi qu’une restauration goûteuse de recettes locales à base de poisson.

Cuba-Oriente

casas populares

 

C’est aussi dans cette province que sont nés deux hommes parmi les plus connus au monde, Christophe Colomb et Fidel Castro.

Christophe Colomb

C’est dans la baie de Bariay, le 28 octobre 1492 que l’illustre marin est censé avoir accosté. On y trouve le « Monument des deux Cultures » conçu par l’artiste local Caridad Ramos, un curieux mélange de style hellénique et art Taïnos, premiers habitants de l’île décimés par les nouveaux arrivants. Près de là on trouve un village Taïnos reconstitué, un « vrai faux site » archéologique. Des figurants vous font revivre l’arrivée de Christophe Colomb et découvrir un peu de culture autochtone.

L’arrivée de Christophe Colomb

Cuba-Oriente

 

Fidel Castro

Fidel Castro est né le 13 août 1926, dans la ferme de ses parents la « Finca Las Manacas », près du petit village de Biran. Cette région fut le fief de l ‘«United Fruit Compagny » jusque dans les années 50. Transformée en musée, moyennant un lourd tarif pour les photos et cameras, on découvre avec une certaine émotion la maison de Fidel, son lit d’enfant, la voiture de son père et les dépendances où étaient logés les ouvriers haïtiens. Dans l’école sont exposées beaucoup de photos du Lider Maximo et de son Frère Raoul enfants. Dans le cimetière repose les membres de la famille alors que Fidel a son tombeau dans la province de Santiago de Cuba près du mausolée de José Marti, fondateur de la Nation. A voir la relève de la garde toute les demi-heures.

cuba-oriente

La ferme des parents de Fidel Castro

Cuba-oriente

Province de Guantanamo dans l’Oriente

Poursuivons notre voyage dans le plus profond de « l’oriente » de l’île, en empruntant une route folle « La Farola » vers Baracoa. c’est la ville la plus ancienne et la plus reculée de Cuba.
Ici tout est étrange… les histoires mystérieuses courent sur des personnages hors du commun comme « La Rusa », l’autocrate russe émigrée, héroïne du roman de Alejo Carpentier, Cayamba, le troubadour autoproclamé de la guérilla, le cacique Hatuey qui refusa de ce convertir au catholicisme, Enriqueta Faber, une française qui se fit passer pour un homme et épousa une riche héritière dans la cathédrale de Baracoa. Le dessus de la ville est souvent nimbé de nuages car elle est située sur le versant humide de la côte ce qui rajoute un charme étrange au lieu. Les rues raisonnent de la musique originelle du « Son » le kiriba et le neugon… encore joués et dansés dans la tradition.

CUBA_ORIENTE

Dans les rues de Baracoa

Une visite sur le chemin du cacao s’impose. « La Finca Duaba » est un lieu d’interprétation sur le cacaotier. On y déguste un des meilleurs chocolat chaud « le chorote » que j’ai jamais bu. Pour finir cette promenade gourmande, achetons sur le chemin du retour le délicieux « cucurucho », à base de noix de coco râpée, de fruits moulus, sucre et miel, emballé dans une feuille de palmier.

Un voyage hors des sentiers battus qui complète bien votre séjour à Cuba et vous permet de vivre au plus près de ses habitants, leur accueil chaleureux, authenticité et charme garanties et de revenir pleins de souvenirs.

Texte et Photos Jacques Douay

Conseils pratiques

Attention deux monnaies circulent à Cuba :
le peso cubain (non convertible)
le CUC (convertible) 1€ = 1,135 CUC

Alimentation électrique
110 V/220 V /60 Hz prise plate deux broches ou trois

Pas de visa si séjour moins de deux mois/passeport en cours de validité

Ambassade de Cuba 
14-16 rue de Presles 75015 Paris
 embacu@ambacuba.fr

Office du Tourisme de Cuba
2, pass Du Gesclin 75015 Paris
Tel : 0145389010
 autenticacuba.com

Havanatour 01 48 01 44 44

Compagnies aériennes

Air France/ KLM 15 vols par semaine
Iberia
Cubana de Aviacion

Pour les liaisons intérieures vers les provinces Aerocaibbean

 

Soyez le premier à poster un commentaire