Comment porter les Baskets ?

Cette semaine Lucille Renié*, fondatrice du site L’Epingle du Je, nous parle de baskets et de la meilleure façon de les porter.

Définitivement citadines, les baskets ont quitté la salle de gym pour aller au bureau, pour se balader, pour sortir le soir. On ne les quitte plus.
Bonne nouvelle pour toutes celles qui n’aiment pas porter des talons.

Mode d’emploi : achetez la bonne paire, branchée certes mais celle qui vous va, et non pas celle que tout le monde porte. N’oubliez pas que vous allez marcher avec.
Pas toujours faciles à porter, n’oubliez pas le mix & match, jamais de total look sport.

 

Le match du printemps : baskets blanches en cuir /chaussures de jogging en couleur

Les baskets blanches continuent à arpenter le bitume.
Vu partout : Stan Smith, Vans, même chez Zara.
Comment : version street avec un boy-friend et un tee-shirt ou style 70 en jean flare et chemise imprimée.
Mon avis : j’aime les porter avec un tailleur-pantalon et des bijoux pour la touche glam ou même avec un smoking pour sortir. Parce que l’allure sport-chic est un grand classique qui ne se démode pas.
Le fashion faux pas : jamais avec un jean blanc, le moins souvent possible avec une robe.

Nike Air Force 1

 

Les chaussures de jogging fluo courent les rues.
Repérées pour vous : Rosh Run de Nike, Tubular de Adidas, Air Max, Reebok, Golden Goose.
Comment : avec une jupe midi ou un pantalon cigarette.
Mon avis : j’aime le total-look noir. Un pantalon rock en faux cuir et un pull sexy près du corps avec de la couleur aux pieds qui dynamise cette tenue parfaite pour le printemps.
Le + : pas besoin de se prendre la tête le matin pour s’habiller, vous sortez stylée.
Le fashion faux pas : surtout pas de sweat-shirt, même si il y en a partout car le truc, c’est d’éviter à tout prix le message »je suis sportive».

Nike

*Lucille Renié a été rédactrice de mode pendant 25 ans pour différents journaux et a dirigé la mode de Femme Actuelle et Prima, avec comme envie d’habiller les femmes en les conseillant, sans être victime de la mode. Aujourd’hui elle est coach en mode et style.* Pour Lucille, une Boomeuse est une femme de 50 ans qui en paraît 40. Ses enfants sont grands, elle a plus de temps pour elle, et a besoin de se chouchouter. En mode, son corps change, mais elle ne démissionne pas !  Elle change juste sa façon de porter ses vêtements, aime jouer avec les styles, mixer les vêtements, mélanger les marques et surtout conseiller les femmes. Le tout avec intelligence,  charme, élégance et une pincée de fantaisie. C’est donc naturellement qu’elle est devenue coach en style et mode pour toutes celles qui ont besoin d’y voir plus clair. Relooking, atelier mode, conseils personnalisés, personnal shopper, coups de cœur mode du moment, découvrez son site, l’épingle du Je

Lire aussi :Morpho, le brief chic pour gagner quelques centimètres

3 Comments

  • Répondre février 24, 2016

    matchingpoints

    Un oui à 100% pour les baskets – des chaussures confortables pour alterner avec la talons !
    Ce printemps nous voulons des baskets blanches et en cuir, mais pas de Smith dont nous ressentons une overdose, déjà …

    • Répondre février 24, 2016

      Les Boomeuses

      C’est sûr qu’on commence à les avoir beaucoup vues. Et pourtant, elles restent superbes. Mais vous en trouverez pleins d’autres en cuir blanc, sans problème cette saison.

  • Répondre février 23, 2016

    christine zaghdoudi collin

    Je ne suis pas d’accord ,je trouve que les baskets blanches surtout les chiara ferragni ou autres ,se portent très bien avec une robe..D’ailleurs je les porte ainsi et malgré mes presque 58 ans ,on m’a souvent interpellée pour demander la marque ou la boutique ou pour un petit compliment .
    je les customise avec des franges dorées ,avec les noires ou bleu marine je mets un frange rose ou mauve ,un peu ne fonction de mes vêtements et des collants opaques ou un jean super slim .
    Pour le moment je rêve des casadei en dentelle rose ou blanche avec des strass mais bon 700 euros (et quelques)pour des baskets.

Laisser une réponse