Chez Lenôtre humour
rime avec pâtisserie

Lorsqu’un grand pâtissier, Lenôtre, un designer un peu déjanté, Mat&Jewski et un éditeur de tissus, Braquenié, s’associent, cela donne trois pâtisseries complètement décalées.

 

©T.Dhellemmes

©T.Dhellemmes

Décorées de motifs champêtres, emblématiques des imprimés de Jouy, elles célèbrent le bicentenaire de la disparition de Christophe-Philippe Oberkampf, fondateur de la manufacture des Toiles de Jouy. Ces motifs cultes,  célèbres dans le monde entier, détournés et modernisés sous le coup de fluo du designer rénovent le look des pâtisseries. La Maison Lenôtre a reproduit sur des disques de chocolat blanc, trois scènes de la fameuse toile « Les Buveurs » de Braquenié. Elle sont déclinées en trois parfums : pistaches d’Alep/framboises, praliné /abricot et passion,  vanille /fraise et fraise des bois.

Les pâtisseries en série limitée seront vendues à partir du 4 septembre dans toutes les boutiques Lenôtre et sur le site www.lenotre.com au prix de 5,50 € l’une.

La version du tissu passé au fluo sera vendue à partir de septembre dans les boutiques de l’éditeur Pierre Frey.

Et du 15 septembre au 27 décembre 2015, le Musée de la Toile  de Jouy propose , « Christophe-Philippe Oberkampf, les toiles de Jouy, une aventure humaine, industrielle, et artistique ».
Musée de la Toile de Jouy, Château de l’Eglantine, 54, rue Charles de Gaulle, 78350 Jouy-en-Josas.
Tél. : +33 1 39 56 48 64

 

Brigitte Tixier

2 Comments

  • Répondre août 30, 2015

    matchingpoints

    Les pâtisseries aussi se font en édition limitée ? Cette tendance nous agace un peu…
    En plus, n’est- ce pas dommage, les nombreux touristes étrangers trouveraient quelque chose d’original et typiquement français, à côté des macarons de chez Ladurée ou Hermé ?

    • Répondre août 31, 2015

      Les Boomeuses

      Oui, c’est en effet dommage, mais c’est effectivement la tendance.

Laisser une réponse