Cheveux gris, cheveux blancs.
On les garde ou pas ?

Force est de constater que peu de temps après les émissions où Lio est apparue avec des racines grises d’une dizaine de centimètres, des coiffures aux cheveux gris voire blancs se sont affichées dans nos magazines sur … des trentenaires, bien évidemment ! A 30 ans, le cheveux gris fait tendance, à 50, il fait « vieille ».

gray-hair-color-6

Rien qu’une illusion d’optique…

Le phénomène est plutôt déroutant : si les cheveux gris existent -on peut tous le vérifier autour de nous-, il est impossible de trouver le moindre cheveu gris. Car le cheveu gris n’existe pas. Mais les cheveux gris, si ! De quoi se les arracher ! Les belles chevelures poivre et sel sont en fait une illusion d’optique. Elles résultent du mélange de cheveux blancs et de cheveux colorés. D’une façon logique, la chevelure paraît de plus en plus grise au fur et à mesure que le pourcentage de cheveux blancs augmente. Le blanchiment des cheveux s’appelle la canitie. C’est un phénomène complexe dont la première explication est simple : dès qu’un cheveu n’est plus pigmenté lors de sa conception, il pousse blanc. Certes, mais pourquoi n’est-il plus pigmenté ? La couleur des cheveux dépend de la mélanine. Au niveau de la racine du cheveu, on trouve des fabriques à mélanine, des cellules appelées les mélanocytes qui distribuent la mélanine sous la forme de petits grains. Lorsque ces fabriques ne sont plus en état de marche, les cheveux poussent blancs : l’espace cellulaire libéré des grains de mélanine est occupé par des bulles d’air qui donnent l’apparence du cheveu blanc. En tout cas, face à ce phénomène inévitable, il n’y a pas trente-six solutions. Si vous n’avez que deux ou trois cheveux blancs, vous pouvez les enlever à la pince à épiler. Oubliez le dicton qui dit que, pour un cheveu blanc arraché, sept repoussent. Cependant, une fois le processus de blanchiment enclenché, rien ne peut l’arrêter.

images-3images

Un peu, beaucoup, énormément … de cheveux gris

Selon la génétique, les premiers cheveux blancs apparaissent entre 30 et 50 ans.
S’ils vous gênent bien qu’ils soient encore peu nombreux, faîtes faire un balayage. Ce procédé qui consiste à colorer les cheveux mèche à mèche va permettre de fondre les blancs dans la masse avec un effet naturel et beaucoup moins astreignant qu’une coloration. Une visite tous les trois ou quatre moins chez le coiffeur suffit généralement.
Ils se multiplient et virent au gris entre 50 et 60 ans.
De deux choses l’une.
Soit vous souhaitez les cacher. Dans ce cas, seule la coloration d’oxydation peut y remédier avec pour contrainte des racines à colorer toutes les 4 à 6 semaines selon la vitesse de repousse.
Soit vous êtes presque prête à les assumer mais pas tout à fait. Dans ce cas, le balayage inversé peut être la solution. Le technicien colore certaines mèches en plus foncé pour jouer le clair-obscur et laisser apparaître vos cheveux gris en transparence.
Cheveux gris, cheveux blancs, on les garde !
Ca y est, vous avez dépassé le stade du semi ou total camouflage, vous êtes bien dans votre tête et prête à assumer vos cheveux blancs ?

La première étape à passer et non la moindre, est donc de les laisser pousser. C’est probablement là qu’en était Lio lorsqu’elle s’est affichée avec ses racines. Pour éviter cela et accélérer le processus vous pouvez  bien évidemment les couper.

images-7

Coloration : ne vous trompez pas de ton !

Alors que les hommes assument de mieux en mieux leurs cheveux gris (merci, George Clooney), côté femmes, ce n’est pas gagné. Quel que soit notre âge, nous les associons au vieillissement. Pour preuve, pas moins de 63 % des femmes se colorent les cheveux en Europe ! Mais comment choisir le produit adapté ? Tout dépend du pourcentage de cheveux blancs que vous avez sur la tête !

Les semi-permanents. Celles qui n’ont que quelques cheveux blancs (20 %) peuvent utiliser les produits de coloration éphémères, qui disparaissent au bout d’une dizaine de lavages. Ils teintent les cheveux en surface et sont sans peroxyde. Ce sont des shampooings contenant des pigments colorants qui n’entraînent aucune modification des cheveux.

Les tons sur tons. Celles qui n’ont pas plus de 30 à 40 % de cheveux blancs peuvent utiliser les colorants en profondeur qui respectent la couleur naturelle. Ils s’estompent en 15 shampooings ou 6 à 8 semaines. Ces produits ne contiennent pas d’ammoniaque. Ils sont proches des tons naturels et couvrent les cheveux blancs en transparence. Là encore, il s’agit de pigments naturels.

Les permanents. Cette technique s’adresse à celles qui ont au moins 50 % de cheveux intrus. La couverture sera à 100 %. Ces produits contiennent un oxydant à plus ou moins forte dose. On enlève les pigments naturels et on recolore les cheveux en profondeur.

Pour des cheveux gris impec !

Il y a quelques années, Meryl Streep, dans Le diable s’habille en Prada, nous a prouvé qu’une chevelure grise pouvait rimer faire trembler avec élégance. À condition toutefois d’en prendre soin. En effet, une chevelure poivre et sel exige beaucoup d’entretien et ne supporte pas la médiocrité.

Cheveux-blancs-et-gris-Les-boomeuses

Privilégiez des coupes structurées . Les cheveux blancs sont plus durs, plus épais et moins malléables, il faut donc les discipliner. Et, si votre texture de cheveux ne le permet pas, évitez de les porter longs sauf si vous donnez dans le style bohème. Adoptez plutôt un court, un carré ou des mi-longueurs structurées qui accentuent la personnalité.

Protégez votre fibre. Comme la peau, les cheveux deviennent plus exigeants avec le temps : moins denses, plus ternes, plus secs, ils se renouvellent moins vite et sont moins résistants. Une fois par semaine, appliquez un masque anti-âge très concentré en agents nutritifs et régénérants pour lisser les fibres capillaires rêches au toucher et les gainer dans un film protecteur qui va les isoler des agressions externes.

Évitez le jaunissement. Les cheveux blancs ont tendance à jaunir ou à manquer de brillance. Les filaments de kératine qui les constituent sont moins fournis, ainsi ils deviennent poreux et captent les particules ambiantes (pollution, tabac…). Ce phénomène s’accentue sous l’effet de la chaleur, du soleil, de l’eau de mer ou de piscine. Pour le contrer, utilisez des shampooings spécifiques qui neutralisent la couleur jaune.

Jouez sur les reflets. Pour les perfectionnistes, utilisez une coloration ton sur ton adaptée aux cheveux gris qui apportera de beaux reflets cristal ou perle à votre chevelure.

 

Corine Allouch

13 Comments

  • Répondre juin 12, 2017

    helene

    je pense que ça ne va pas à toutes, personnellement j’ai testé en perruque de farce et attrapes c’était très seyant malgré mon absence (naturelle je suis comme ça) de sourcils, vu que j’ai des traits assez immatures ce qui compense les stigmates, mais pas question de franchir le pas avec mes propres cheveux qui sont très fins (à une époque je décolorais à blanc et par transparence ça me faisait le crane petit et m’épaississait les traits eh oui le blond est rarement seyant quand ce n’est pas la couleur naturelle à moins d’avoir les traits fins) et je déteste les cheveux courts sur les femmes âgees ! Par chance je n’en ai recensé qu’une vingtaine assez faciles à éradiquer à la pince et mes parents ont blanchi très tard.
    mais disons qu’au début ça rendait bien, avec un côté avantgardiste et rebelle, sur certaines, généralement des privilégiées de la nature au physique de mannequin mais pas toujours heureusement, maintenant c’est un peu plus banal mais assez intéressant. Si j’avais les cheveux épais et majoritairement blancs j’aurais tenté, et pour cause, quand on a bcp de cheveux blancs à 50 on a forcément eu les premiers beaucoup plus jeune et là oui ça vaut le coup de tester tant qu’on n’a pas de bajoues, haha.
    Il faut savoir par contre qu’on ne peut pas en tirer grand chose au point de vue coloration à visée artistique les couleurs Stargazer ne prennent pas dessus.

  • Répondre octobre 29, 2016

    Vilia Gerardin

    Je faisais des couleurs depuis plus de 15 ans. Mes cheveux n’en pouvaient plus, ils étaient devenus secs et cassants malgré les multiples masques et soins que je faisais alors petit à petit l’idée de passer au gris a fait son chemin et depuis hier, c’est fait ! J’ai attendu d’avoir 2 cm de racines et j’ai fait couper mes cheveux ! Résultat : tête rasée et cheveux blancs/gris !!!! Aux premiers coups de ciseaux j’ai cru faire un malaise et sans le soutien de mon mari j’aurais été trés mal. Mais aujourd’hui j’ai décidé de m’assumer et même si j’ai du mal à me reconnaître quand je me regarde dans un miroir je me dis que mes cheveux vont repousser et que le blanc/gris éclaire mon visage ! Mais j’ai rapidement compris que je devais prévenir mon entourage car le choc est rude quand même pour ceux qui me connaissent lorsqu’ils me voient avec ma nouvelle tête ! Je vais changer de lunettes mettre des couleurs vives et la bonne nouvelle c’est qu’à priori ça me rajeuni ! Je suis toujours maquillée rouge à lèvres bien rouge ça donne du Peps .
    Voilà il y a un mois ou deux à passer un peu durs le temps de gagner 2 cm de cheveux et ensuite ça ira !

    • Répondre octobre 29, 2016

      Les Boomeuses

      Je suis sûre que vous allez être très belle avec vos cheveux gris et votre nouveaux style.

  • Répondre août 14, 2016

    chesnais

    je trouve que lio a tout a fait le droit de porter ses cheveux gris comme elle en a envie elle sera encore plus sexy car elle l etait deja combien de femmes colorees a la ciquantaine ont le cheveu terne sec et laid grand dieu quand decideront t elles d etre elle meme et sexy dans leur couleur naturelle

  • Répondre juillet 10, 2016

    Lyssa

    « des coiffures aux cheveux gris voire blancs se sont affichées dans nos magazines sur … des trentenaires, bien évidemment » haha, exactement.
    en fait, j’ai longtemps eu envie d’avoir les cheveux blancs, j’avais essayé avec des perruques et des meches déco à blanc puis passées au mauve ça m’allat fabuleusement bien… jusqu’à ce que je me ramasse 50, du coup j’ai trouvé que ça donnait un coup de vieux et je me rends compte que même sur celles à qui ça va bien (l’article est très bien illstré dans ce sens d’ailleurs) ça ne me plait pas, effectivement ça reste souvent bizarre sur une femme, A MOINS qu’elle ait une forte personnalité avec quelque chose de masculin, meme si ça peut etre super joli sur des viells dames qui ont la chance d’etre menues comme des jeunes filles. Mais sur nous autres, sportives… (je plaisante à peine).
    Cela dit j’ai de la chance, à 51 je n’en ai même pas une dizaine, ça part vite à la pince même si c’est plus compliqué à l’arrière de la tête… et mes parents n’ont que quelques meches vraiment peu fournies et sont restés très majoritairement bruns châtains.
    Donc en ce qui me concerne, à partir du moment où ce n’est non seulement plus utilisable pour un coup d’excentricité mais MEME PLUS original, par pur esprit de contradiction s’ils s’etendent, je teins ^^! d’ailleurs le châtain clair est uen couleur intéressante ni trop claire ni trop foncée, j’en profite.

  • […] Alors cheveux gris ou pas?: http://lesboomeuses.com/cheveux-gris-cheveux-blancs-on-les-garde-pas/ […]

  • Répondre décembre 9, 2015

    nadine

    Je suis en pleine bicolorité, presque au bout, presque à devenir grisée et c’est vrai que le chemin est difficile mais je suis ravie d’avoir franchi le pas et d’assumer enfin la couleur naturelle de mes cheveux. J’ai apprécié le courage de Lio, car pour une personne publique c’est encore plus difficile.

  • Répondre mars 3, 2015

    ryna

    eh bien moi je les assume sans problème, j’ai fait ma dernière teinture il y a au moins 20ans quand évidemment je n’avais pas le moindre cheveux blanc.Maintenant ils sont plutôt gris pas encore franchement blancs et je trouve ça très élégant,(mon mari lui trouve ça sexy!) à condition qu’ils soient soignés et plutôt courts mais pas forcément. Le problème chez Lio, c’est qu ‘avec des cheveux longs, effilochés et teints à moité, elle a surtout l’air négligé, et ça, ça ne pardonne pas

  • Répondre février 27, 2015

    nicole

    On entend souvent parler du charme des tempes grises des hommes mais les cheveux gris sont souvent un sujet tabou version féminine. Il y a un blog super sur ce sujet : les 50 nuances de gris (pas le film) ou comment j’ai décidé d’arrêter les teintures. Son éditrice citron jaune. Il y a pas mal de témoignages de femmes parfois très jeune car la mélanine fait ce qu’elle veut quand elle veut et oui la génétique! j’ai décidé de laisser pousser mes cheveux plus blancs que gris car j’ai fait un pari en cette fin d’année 2014 on peut rester belle même avec des cheveux gris ou blancs et ne pas faire mémé. Je dis que c’est un sujet tabou car les commentaires que j’ai déclenché étaient parfois durs. Ce passage fait peur et ne laisse personne indifférent. Il y a encore beaucoup à faire pour que la femme soit reconnue comme un etre humain à part entière, peu importe sa beauté, sa façon de s’habiller , sa silhouette. Parfois sur youtube j’ai des commentaires incroyables – » tu es vieille comment oses tu te montrer sur you tube » oui l’age fait peur . Les messages sont souvent des femmes et on peut se demander le pourquoi . La peur qu’elles ont de vieillir , la peur du laisser aller car cheveux gris peut faire penser et ce n’est pas mon avis à un renoncement de féminité, de la jalousie de l’envie… je donne ma langue au chat.. bisous très bon sujet j’en ai fait plusieurs sur ce sujet

    • Répondre février 27, 2015

      Arielle Granat

      Oui manifestement, cela renvoie une image perçue comme négative. Pourtant sur certaines femmes les cheveux blancs, c’est très beau. Mais il est vrai que cela ne va pas à tout le monde.

  • Répondre février 27, 2015

    matchingpoints

    Les cheveux blancs , tout un chapitre pour nous les femmes !
    En ce qui concerne Lio que nous n’avons pas vu à la télé, il est certain que pour une femme qui jouait dans le registre « sexy », c’est encore plus difficile de se faire accepter avec des signes de vieillissement. (Ses propos tenus lors de cette émission sont bien plus bouleversants et méritent la vraie réflexion).
    Personnellement, nous ne sommes pas prêtes à garder nos cheveux blancs, pas encore.
    PS Vous trouvez que les hommes assument leurs mèches blanches ? Il nous semble que pas mal d’hommes décolorent les cheveux…

    • Répondre février 27, 2015

      Arielle Granat

      Oui, c’est le sujet de l’article. Les propos de Lio semblent avoir eu moins d’importance sur Internet que ses cheveux gris. Il semble qu’un homme aux cheveux blancs n’attire pas les mêmes regards…

Laisser une réponse