C’est maintenant qu’il faut préserver ses dents pour le futur

C’est maintenant qu’il faut penser à ses dents pour le futur !

dents

C’est à partir de 40/50 ans que la prévention dentaire devient fondamentale afin d’anticiper les problèmes à venir et s’éviter le dentier de nos grands-parents. Si avant 40 ans, le problème dentaire principal reste les caries, et les couronnes dentaires, passé 50 ans, le risque diminue au profit de maladies parodontales.

Comment éviter les problèmes dentaires après 50 ans ?

Selon un chirurgien-dentiste des centres Dentego à Paris, une prévention simple et peu coûteuse peut éviter les problèmes liés aux gencives et qui peuvent entraîner des conséquences importantes. En effet, il s’agit de faire pratiquer un détartrage 1 ou 2 fois par an chez le dentiste. Et d’avoir une bonne hygiène dentaire avec un brossage bi-quotidien, avec la bonne technique et une brosse souple et petite à changer régulièrement.

Le tartre, l’ennemi n° 1 de nos gencives et de nos dents

En dehors de l’aspect inesthétique sur nos dents, le tartre entraîne des problèmes graves qui vont de la simple gingivite à la parodontite jusqu’au déchaussement complet avec pose d’implants. À partir de 50 ans, le tartre et les maladies de la gencive arrivent fréquemment, même sur des dents en bonne santé et également quand le tartre n’est pas visible. Á partir de 40 ans, le risque carieux disparaît au profit du risque parodontal. Au fur et à mesure que le tartre s’accumule, des problèmes surviennent. Si le détartrage ne suffit pas, il faut alors envisager le surfaçage-curetage radiculaire, un traitement non chirurgical qui enlève le tartre sous gingival, si celui-ci n’est pas rentré profondément sous la gencive. Et pour les cas plus graves, il existe la chirurgie parondontale, pour enlever à l’intérieur de la gencive le tartre qui n’a pu être enlevé par un simple détartrage. C’est une intervention plus douloureuse et plus onéreuse, non prise en charge par la sécurité sociale.

Le coût des traitements dentaires

Si le détartrage est pris en charge par la sécurité sociale, certains dentistes peuvent prendre des dépassements d’honoraires. Si vous n’avez pas de mutuelle ou si la vôtre rembourse mal les soins dentaires, il existe en France des centres de santé dentaires spécialisés pratiquant des tarifs conventionnés. Parmi ces centres, Dentego s’est donné comme objectif de démocratiser l’accès aux soins dentaires avec des soins de qualité, accessibles à tous. Equipés des dernières technologies (caméras intra-buccales, scanners 3D, blocs opératoires stériles), les centres proposent des soins bucco-dentaires généraux et des soins spécialisés (bridges, prothèses dentaires). En cas d’urgence, les dentistes reçoivent sans rendez-vous du lundi au vendredi de 09h à 19h. Actuellement, Dentego compte 10 centres : à Paris (6 centres), Boulogne-Billancourt, Chalon-Sur-Saône, Nice et Cannes.

Le bon shopping pour nos dents

Des gencives saines en 60 secondes avec ce jet qui permet d’éliminer la plaque dentaire en douceur dans les endroits où la brosse à dents ne passe pas. 
Philips, Sonicare AirFloss, UltraMicrojet interdentaire, 99 € livré avec 2 canules. 

dents

Une brosse à dent électrique pour un brossage optimum qui va dans le moindre recoin de la bouche et dont le système « contrôle de pression » permet de limiter la pression sur les gencives. Braun, Oral-B Genius 900,  134 € pour 4 personnes.

dents

 Pour garder une haleine fraîche, un bain de bouche qui neutralise la mauvaise haleine pendant 12 h et qui contient du fluor pour renforcer l’émail des dents. CB12, 10 €  en grande distribution et parapharmacie.

dents

 

 

Soyez le premier à poster un commentaire