Est-ce que les soldes nous rendent (encore) dingues ?

Est-ce que les soldes nous rendent (encore) dingues ?

 

solde-femmes-1

Le mercredi 9 janvier, c’était le premier jour des soldes, je ne vous apprends rien. En même temps, je n’écris pas pour vous apprendre des choses, j’écris pour faire une synthèse. Là voilà :

Un constat s’impose : à plus de cinquante ans, les soldes  nous rendent  toujours aussi  dingues.
Je sais, j’ai essayé ; mercredi, je suis allée chez Zara, dès l’ouverture, on était nombreuses. Essentiellement des femmes, les hommes semblent moins touchés par la dinguerie des soldes. Vaccinés peut être ? Les portes se sont ouvertes, d’un coup. La précision est importante, car on voit des femmes qui se glissent SOUS la grille à l’ouverture des magasins, qui se mettent ventre à terre, mais ça c’est un truc de parisien, peuchère. Non, là, à Avignon, on a beau être dans le sud, on reste un peu civilisés.

Bon, donc, nous entrons, la foule féminine et moi et dans une totale hystérie, les femmes se mettent à courir, vers les rayons où les fringues ont été repérées en amont (dans le temps) et à s’emparer de la dite-fringue pour se précipiter dans les cabines, si ça n’a pas déjà été fait  en amont (toujours dans le temps). Et là… bouchon. On piétine, on s’impatiente, on lorgne sur les fringues des autres qui nous auront échappé, on s’énerve, on a pas pris la bonne taille dans la précipitation, on essaye, ça va pas très bien, mais c’est si peu cher ….

Re-bouchon à la caisse et on sort victorieuses avec le sac, et une robe de plus alors que comme dirait ma mère, on ne les met pas l’une sur l’autre

Dans la rue, on zieute les vitrines, l’oeil inexorablement attiré par les  pourcentages de remise : quoi ? du 50 % DERECHEF chez Minelli ? Quoi Tara Jarmon : – 30 % ( et en beaucoup plus petites lettres :  à partir de ….).  Même la Fnac trouve moyen de faire des soldes. Soldes le mot résonne comme un tambour dans la tête, on en aurait des acouphènes, presque.

On a l’impression de trouver des perles, on déniche la solde car elle se cache, la véritable affaire et de ça, on en est bien certaines. Il faut farfouiller parfois dans des tas informes, se battre presque pour arracher un bout de tissu à une autre.

On a plus mal à la hanche, plus mal nulle part, juste une petite accélération cardiaque qui traduit l’excitation, on se sent vivantes

Le jour des soldes fait date, au même titre que les fêtes de l’année…  » Mais si, souviens toi, c’était le jour des soldes …  » Il y a comme une folie consumériste qui s’empare des cerveaux et des porte-monnaie pourtant déjà bien à sec après les fêtes de fin d’année …. Qu’importe, on ne peut laisser passer une occasion pareille ! Alors on achète, on se serrera la ceinture plus tard. Les soldes c’est de l’insouciance au rabais, c’est de la folie sur la morosité, c’est acheter du plaisir immédiat et le plaisir fulgurant de l’achat, l’impression d’avoir fait un pied de nez aux commerçants, de les avoir bien  » eus » alors que ….

Et ça passe cette dinguerie ? Bah un peu, car on commence à avoir des penderies aussi pleines que celle de Cristina Cordula, et puis surtout on sait ce qui nous va. Mais bon, même si on fait l’air de celle qui n’est plus concernée par cette fièvre acheteuse, il n’empêche que le petit tour des boutiques on l’a fait, ou on va le faire …

Dominique Mallié, blogueuse nous livre chaque mercredi sa vision de cinquantenaire sur des sujets qui la touchent, l'émeuvent ou la font s'interroger sous la forme de chroniques au ton décapant. Elle tenait le blog «chic, j’ai cinquante ans » sur l’Express Styles avant de rejoindre Les Boomeuses. Prof de lettres, elle organise régulièrement des lectures de textes qu'elle écrit dans sa ville d' Avignon. Passionnée d'art, elle court les expositions et nous fera également partager quelques-uns de ses coups de coeur pour les artistes.

 

Lire aussi : comment, vous n’arrivez pas à maigrir ?

16 Comments

  • Répondre janvier 12, 2017

    christine zaghdoudi collin

    Malgré mon grand âge ,presque 59 ,je fais les soldes pour acheter les nouvelles collections..Cette année comme toujours je me suis lâchée ..High une marque que j’adore , Essentiel Antwerpen où j’ai même trouvé un gilet soldé ouais ,un peu d’Indies et puis les nouvelles sneakers ,parce que je ne porte plus guère que ça..Je fais un 46 vêtements donc j’ai intérêt à foncer car il y a très peu de modèles et nous sommes très nombreuses à être rondes et à avoir un peu de sous… Jolis vêtements à peine achetés déja portés vite lavés avec précaution et pof un magnifique gilet High à quelques centaines d’euros quand même à la taille de je ne sais pas qui..Bon ma boutique va la renvoyer mais en fait ce n’est pas nettoyable ni au pressing ni à la main ni rien..Et il était si beau… C’est quoi ça des fringues à ce prix et inlavables ?Et pour les chaussures j’i cédé aux semelles très épaisses (pas les Gucci de 20 cms)et ce n’est pas très évident de marcher en basket comme ça

    • Répondre janvier 12, 2017

      Les Boomeuses

      J’adore aussi Essentiel. J’ai aussi craqué chez eux !

    • Répondre janvier 12, 2017

      dominique

      C’est vrai qu’aujourd’hui plus grand chose se lave, c’est assez incroyable d’ailleurs, car si on ajoute le prix des pressings, je ne sais pas combien me coutent en fait mes robes ! Merci pour votre témoignage, je ne connais pas cette marque, je vais aller jeter un oeil !

  • Répondre janvier 16, 2016

    Chantal C.

    Les soldes ! le mot « magique »… Mais veut-il encore dire quelque chose ? En effet, vous comme moi avons eu nos boîtes mail envahies de ventes privées dès le lendemain de Noël. Je ne parle pas des journées de promotions qui ont lieu environ 4 fois dans l’année. Alors, ce mot a-t-il encore un sens ?

    J’avoue qu’ayant une sainte horreur de la cohue dans les magasins et sans doute avec beaucoup trop de recul quant à une consommation effrénée de biens (donc de vêtements entre autre), et surtout sur leur mode de fabrication, il y a fort longtemps que j’ai adopté une « méthode ».

    Devenue exigeante quant à la qualité des tissus et le lieu où sont fabriqués ces vêtements (la sélection est donc forcément très étroite !), le coût n’est pas le même que chez Z. ou autres géants de la fripe. Donc j’ai décidé que je préférais avoir moins de choses, mais de meilleure qualité et satisfaisant mon « intransigeance » éthique. Durant le courant de la saison, je vais essayer en boutique et je me réserve pour la période bénie des soldes. S’il y a encore dans ma taille, bingo … Sinon, pas grave. Mon armoire est néanmoins suffisamment remplie. Je commande sur le web et je reçois tranquillement chez moi. Même procédure pour la lingerie.

    En fait, le plaisir d’avoir une belle pièce à un coût moindre remplace allègrement le fait de remplir un sac de soldes (même si ce n’est pas à – 70 % et heureusement : les marques dont je parle ont une vraie exigence de qualité et je suis heureuse qu’elles existent. Voir brader un vêtement au quart du prix vendu m’interpellerait vraiment).

    Et puis, il faut aussi dire que dans son souhait d’avoir de belles pièces sans me ruiner a eu une conséquence : j’ai pris il y a quelques années des cours de couture et je peux exaucer mes désirs de robes dans des superbes matières à un coût dérisoire désormais.

    • Répondre janvier 17, 2016

      dominique mallié

      Merci Chantal, pour ce long commentaire . En effet, il vaut mieux se réserver pour nos marques chéries . Mais voilà pour ce qui me concerne j’en avais une et je procédais comme vous : je repérais et j’attendais la périodes des pré-soldes ( et c’est vrai qu’on est inondées de mail, sms…) , et cette marque que je peux nommer : TARA JARMON, ne fabrique depuis quelques saisons que des robes (puisque c’est ce que je porte essentiellement car on a pas à calculer quel haut mettre) portables par des jeunes filles : trop courtes, des manches ballon, une taille qui n’est plus  » à la taille » , l’emplacement je veux dire, des matières qui sont répétitives, seules les couleurs sont encore sympas pour nous, les quinqua et plus.
      Je le déplore et mes robes de cette marque, je les commande désormais sur  » Vestiaire Collectiv » où on trouve d’anciens modèles qui eux allaient comme un gant.
      La couture je m’y suis essayée aussi, j’ai même pris quelques cours, mais voilà, je suis toujours du genre pressée … je me souviens d’un soir où l’idée m’avait prise de me faire une robe en éponge, sorte de » sur robe » à mettre sur le maillot de bain, et tant qu’à faire, j’avais acheté plusieurs coupons de tissus « éponge », de couleurs différentes et hop, j’ai passé une soirée à couper, coudre et tout devait se terminer dans les heures qui suivaient … Dubitative quand même, j’enfile la chose et fais voir à mon plus jeune fils ( qui du coup d’ailleurs était toujours réveillé alors que nous étions au milieu de la nuit!:) qui me dit  » on dirait une femme préhistorique !  » ; outre l’image qu’il avait des femmes de la préhistoire assez saugrenue, en robe éponge, j’ai compris que j’avais fabriqué une sorte de sac , et j’ai tout jeté aussi sec . Je passe les  » pelures » d’éponge qui s’étaient dispersées un peu partout, et qu’il m’a fallu aspirer à une heure du matin … bref, oui, les pré-soldes c’est mieux, des marques assez classiques pour perdurer dans le temps car on sait ce qui nous va … des coups de coeur …

  • Répondre janvier 15, 2016

    matchingpoints

    Bien sûr nous sommes des « soldeuses » mais très raisonnables et réfléchis…nous attendons les vraies remises, les 50 ou 60 % ! Souvent, nous lorgnons déjà du côté de la nouvelle collection…

  • Répondre janvier 15, 2016

    sylvie 1961

    Bonjour Dominique,
    Tout d’abord que cette nouvelle année vous apporte un maximum de bonheur et de jolies surprises!
    Lectrice assidue de votre ancien blog, je vous ai naturellement suivie sur les « boomeuses » que je lisais déjà .Si les 1er posts m’ont un peu déçue,je vous retrouve dans les derniers; peut-être vous fallait trouver vos marques . Quoiqu’il en soit merci pour vos articles qui nous parlent tant ,nous font sourire souvent.A la semaine prochaine…

  • Répondre janvier 14, 2016

    cococinelle

    un jour en faisant les soldes, je suis tombée sur un petit tee-shirt comme j’adore et super pas cher!!!! mais là mon dieu il était dans au moins une quinzaine de couleurs….. et forcément que des couleurs que j’aime….. Ce jour là suis pas vraiment certaine d’avoir fait une affaire parce que je suis partie avec un joli petit tee-shirt mais dans 10 couleurs différentes !!!!

    • Répondre janvier 14, 2016

      dominique mallié

      Non ??? vous voyez coco c’est ça  » la dinguerie  » des soldes , cette espèce d’enthousiasme délirant qui nous prend devant le truc qu’il ne faut absolument pas rater !:) merci pour votre commentaire , ça fait tellement plaisir quand il y a un retour 🙂

  • Répondre janvier 14, 2016

    sylvie

    Je me suis plongée dans les  » Boomeuses » sur la recommandation d’une amie qui m’a particulièrement parlé de vous, elle vous lisait déjà sur L’Express Styles…
    je me suis régalée à la lecture de vos articles et le dernier , sur les soldes, m’a rappelé tant de souvenirs … c’est vrai qu’aujourd’hui on reçoit tant de sms pour les soldes privés que les affaires on les a faites bien avant les soldes … j’adore l’expression  » ventre à terre » … !
    à très vite de vous lire le mercredi et bravo aussi à toutes celles qui écrivent sur ce magazine vraiment sympa ….

    • Répondre janvier 14, 2016

      Les Boomeuses

      Merci pour votre si gentil commentaire.

    • Répondre janvier 14, 2016

      dominique mallié

      Ah merci Sylvie, c’est trop sympa ce bouche à oreilles, surtout si délicates comme votre gentil message… oui, j’essaye de trouver des sujets sympas, et ce magazine propose un panachage de sujets qui nous concernent toutes ..
      ravie de vous compter parmi lectrices et des remerciements à votre amie … à mercredi alors !

  • Répondre janvier 14, 2016

    anna bartoli

    🙂 En matière de soldes, on a toujours beaucoup de choses à raconter .. je me souviens d’une fois où j’avais trouvé un ensemble soutien-gorge culotte et je me suis tant précipitée le premier jour et il y avait tant de monde dans le magasin que j’ai pris la mauvaise taille et impossible de le changer, je pouvais seulement avoir un  » avoir » … porter du 85 quand on fait un 95 C ça fait un peu serré …

    • Répondre janvier 14, 2016

      dominique mallié

      NON ??? c’est incroyable ce que les achats impulsifs peuvent réserver de surprises une fois à la maison … et il faudra que quelqu’un nous dise si oui ou non les vêtements soldés y compris les sous vêtements peuvent être repris au cas où ça n’aille pas …
      merci pour votre fidélité à me lire et poster un commentaire ! c’est si agréable !

Laisser une réponse