Anne Bialek de l’industrie
aux sommets boliviens

Portrait d’Anne Bialek, aventurière des temps modernes qui a tout lâché pour gravir les sommets boliviens et fonder Thaki Voyage, une agence de voyage différente pour découvrir la Bolivie autrement.

Anne Bialek-Thaki voyage-Bolivie-agence de voyage-portrait de Boomeuses-Femme_50 ans-Montagne-Webmagazine-Quinqua

Anne Bialek©Sergio Condori

C’est quoi être une Boomeuse ?

Etre une Boomeuse, c’est avoir l’expérience de la vie et la maturité suffisante pour se lancer dans des projets fous que l’on n’aurait jamais imaginés étant jeune. Mais c’est aussi être dynamique, proactive, ambitieuse et fonceuse. Tout nous paraît alors possible ! La vie nous enseigne et nous guide vers le bon chemin, celui où l’on s’aime soi-même. On se sent alors boostée et capable de tout, car on se sent sûre de nous et forte. La vie nous enseigne l’assurance et la détermination. Après 40 ans, on est alors consciente de ce qu’on veut et du chemin vers lequel on souhaite aller. Il ne reste plus qu’à foncer !

Il y a 10  ans, vous avez changé de vie pour vous installer en Bolivie. Pourquoi ?

J’ai tout quitté il y a 10 ans. Jeune je rêvais d’être aventurière et suis devenue ingénieur ! Après 10 ans de loyaux services dans l’industrie automobile et à l’aube de mes 40 ans, je me sentais au point mort, au ralenti. Je m’ennuyais fortement dans ma vie. Je rêvais de gravir les montagnes et mon ex-mari n’était pas un aventurier. Je suis tombée sur une belle photo d’un « 6000 » en Bolivie. J’ai alors organisé mon voyage là-bas et ai gravi mon premier « 6000 ». (ascension d’un sommet de 6000 mètres d’altitude).

En Bolivie, il y a un dicton « tout est possible, mais rien n’est sûr »

Ce qui m’a plu, c’est le « tout est possible ». Tout m’est alors paru possible. Je suis tombée amoureuse des montagnes, mais aussi des Boliviens, de leur gentillesse et de leur joie de vivre. J’ai décidé de tout abandonner en France, mon travail rémunérateur, ma maison avec piscine dans le Lubéron, mon confort matériel, mes vacances luxueuses… tout pour recommencer à zéro, sans promesse de travail, ni futur assuré. J’ai commencé à travailler comme guide accompagnateur en trek, puis comme commerciale dans une agence de voyage, et puis j’ai ouvert ma propre agence Thaki Voyage avec un ami rencontré en Bolivie, Jérôme, qui est devenu mon meilleur ami. Désormais, Thaki Voyage fonctionne bien, et moi, je vis de ma passion et me passionne pour ma vie. J’enchaîne les sommets et j’ai une vraie reconnaissance dans le milieu montagnard.

Bolivie-Les Boomeuses-femmes-50 ans-webmagazine

La Bolivie et ses montagnes

Parlez-nous de Thaki Voyage

Nous avons créé Thaki Voyage en 2011. Jérôme et moi-même sommes arrivés en Bolivie par des chemins différents, mais tous deux animés par la passion du pays. Nous avons créé Thaki à notre image, une agence humaine et à taille humaine qui œuvre pour son pays d’adoption. Le binôme Thaki/Anne et Jérôme est reconnu comme acteur majeur dans cette communauté des guides boliviens. Nous sommes parrains d’enfants de la Cordillère Royale. Nous aidons financièrement des guides de trek, des guides de haute montagne certifiés ainsi que des cuisiniers  (formation en partenariat avec l’Ifremmont, formation de français, de cuisine,..), mais aussi, nous finançons des expéditions d’exploration en montagne. Avec les droits d’auteur de mon livre « Cordillère Royale : Trek et alpinisme en Bolivie » (édition Glénat), nous avons fait une donation, pour moitié à l’association des guides, et pour l’autre moitié aux enfants de la Cordillère Royale.
Thaki, qui veut dire « sentier » en langue aymara, m’a permis de trouver ma route et nous a permis de faire de belles choses ici en Bolivie. J’espère que nous pourrons continuer sur ce même chemin !

50 ans, l’âge d’une nouvelle vie professionnelle ?

C’est génial, car cette maturité et cette expérience nous permettent de faire des choses incroyables. On fonce vers notre vrai chemin de vie. On a soif d’apprendre encore et encore, de s’investir et de se surpasser dans ce qui nous plaît vraiment. On ne se pose pas les mêmes questions que lorsque nous avions 20 ou 30 ans, comme le regard des autres, l’image que l’on donne. Je ne me suis jamais sentie aussi jeune, dynamique et sûre de moi qu’après mes 40 ans et à l’aube de mes 50 ans.

Anne Bialek s'est installée il y a10 ans en Bolivie et y a fondé l'agence Thaki Voyage

Anne Bialek s’est installée il y a 10 ans en Bolivie et y a fondé l’agence Thaki Voyage

Des projets ?

Il y en a énormément. Ce sont eux qui nous boostent ! J’en ai beaucoup… l’âge avançant, cela rend plus compliqué les projets ambitieux en montagne. Je fais comme une boulimie de projets « montagnes » avant que cela ne soit plus possible, ouvrir de nouvelles voies dans les Andes. Mais aussi, j’ai un grand projet pour mes 50 ans, faire une expédition en Himalaya et passer le cap des « 8000 ».Pour cette folle aventure, la volonté et la détermination ne suffisent pas, il faut aussi des fonds. Je m’y investis beaucoup depuis quelques mois et cherche des sponsors. Mon objectif est d’amener des guides boliviens au Pakistan, sur le grand glacier Baltoro, l’un des plus grands glaciers au monde, afin de tenter des « 8000 », les Gasherbrum I et II pour moi et le K2 pour les guides boliviens. Ce sera une première pour des guides boliviens et pour moi aussi. Un projet ambitieux, mais rien n’est impossible ! J’invite d’ailleurs les Boomeuses à suivre de près mes aventures et mes projets en montagne à travers ma page Facebook Athlète !

Avantages et inconvénients de la cinquantaine ?

Comme je le disais, la cinquantaine nous permet d’être au top de nos compétences, de notre détermination et de notre assurance. Mais, la contrepartie est la limitation physique. Tout nous coûte beaucoup plus à partir de 45 ans, s’entraîner, se lever tôt le matin, être au top de sa forme. Il faut une volonté de fer, notamment dans le domaine où j’évolue. Mais, quand je vois des alpinistes comme Carlos Soria, qui à 77 ans a gravi l’Annapurna en 2016, je me dis que oui, tout est possible ! J’ai aussi fait récemment une belle rencontre avec une autre « Boomeuse », Sophie Lavaud, qui a l’aube de ses 50 ans a déjà gravi 5 sommets de plus de « 8000 ». Une grande dame, dynamique, déterminée, pleine d’humanité… j’espère suivre ses traces et aller au bout de mes rêves !

 

Spécialiste de la Bolivie et expert de la haute montagne, Thaki Voyage propose des séjours à la carte et sur mesure, inédits et insolites pour découvrir la Bolivie mais aussi le Chili, le Pérou ou l'Argentine autrement. En allant au-delà des grands classiques incontournables et en offrant la possibilité de se rendre là où les voyageurs n'ont pas accès, ou pas le temps matériel de les découvrir seul. Combinaison/découverte Pérou, Chili et Bolivie en 25 jours, l'essentiel de la Bolivie en 14 jours, ou immersion de 5 jours dans la forêt amazonienne, tout est possible. Vous pourrez aussi passer une demie- journée au sein de la communauté de femmes de l'Alto, y apprendre les techniques du tissage naturel et participer à un atelier de teinture naturelle. Ou encore, découvrir durant 4 jours Tarija, ses bodegas, sa belle région viticole et la réserve biologique de Sama. La philosophie de l'agence : le voyage comme une rencontre avec l'autre, une immersion dans un pays, mais aussi une nouvelle culture, qu'il faut savoir observer, en réfrénant notre tendance naturelle à juger. Renseignements au 09 77 21 51 60 (prix d'un appel local en France) et sur Thaki Voyage, http://www.voyages-bolivie.com/

Propos recueillis par Arielle Granat

Soyez le premier à poster un commentaire